L’ascension du professionnalisme

Cela fait près d’un an que l’Association canadienne des agences de voyages (ACTA) a acquis l’Institut canadien des conseillers en voyages (CITC) et adopté la certification professionnelle. En prenant un moment pour réfléchir depuis le siège social de l’ACTA, David McCaig, président et directeur de l’exploitation, déclare qu’il s’agissait de la meilleure chose à faire et que l’industrie se porte mieux sans.

« L’expérience de l’année dernière a démontré que l’industrie du voyage est en mesure d’encourager le professionnalisme et que cela se manifeste avec l’augmentation du nombre de professionnels en voyages qui se sont inscrits au programme, et qui travaillent actuellement à l’obtention de leur(s) titre(s) professionnel(s) de conseiller en voyage certifié (CTC) et/ou de gestionnaire en voyages certifié (CTM). »

Depuis que l’ACTA a acquis le CITC, la distribution de titres professionnels a augmenté de 17 %, tandis que les nouvelles inscriptions sont plus de 30 fois plus nombreuses que l’année dernière. Christine Chilton, CTM, ancienne gestionnaire des opérations du CITC et maintenant directrice de l’éducation pour l’ACTA, est d’avis qu’« en tant qu’employés, nous avons pu jouir d’une revitalisation créée par cette nouvelle énergie en travaillant au sein de l’ACTA. » 

Outre les chiffres, le centre éducatif de l’ACTA a célébré de nombreuses étapes marquantes. Premièrement, sous l’égide de l’ACTA, les examens de CTC et CTM ainsi que le curriculum ont été mis à jour afin de mieux représenter l’agent de voyages d’aujourd’hui. « Avec le développement technologique à l’intérieur du système mondial de distribution de l’industrie touristique et l’introduction au commerce électronique, nous devions reconnaître le fait que les temps changent et qu’il est de notre devoir de, nous aussi, évoluer avec le temps », a ajouté M. McCaig.
 
Deuxièmement, les directeurs régionaux de l’ACTA ont travaillé avec diligence au rétablissement des liens avec les écoles pour tisser des liens avec les éducateurs qui leur enseignent. « Notre succès à cet égard a été mesuré par le fait que tous nos directeurs régionaux ont mené des discussions avec les étudiants dans les écoles de leur province », a partagé M. McCaig.

En mai dernier, l’ACTA a tenu une conférence à l’intention des éducateurs où la collaboration était si déterminante qu’elle a mené à la renaissance de la conférence des étudiants et à laquelle, au début du mois de novembre prochain, l’ACTA accueillera des centaines d’étudiants en voyage et tourisme lors d’un rassemblement à Toronto. « Cette conférence nous aidera à promouvoir notre industrie en tant que précieux choix de carrière », a indiqué David McCraig. « Elle introduira les chefs de file de notre industrie aux étudiants en voyage et tourisme qui représentent le futur de notre commerce au Canada. Pour nous, c’est l’occasion d’éduquer sur les produits, les marques et de discuter de possibilités d’embauche avec de futurs employés potentiels. »

Selon McCaig, « un tel succès à l’intérieur d’une période relativement courte n’aurait pu se réaliser sans le soutien des membres et la conviction que le professionnalisme, par le biais de la certification, saura profiter à l’industrie dans son ensemble. Grâce à vous, l’ACTA accumule les succès en éducation, et nous désirons vous remercier de votre appui. »